Présentation

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

Rechercher

Texte Libre

Samedi 15 août 6 15 /08 /Août 16:29
Voilà ce fameux article sur les études de SF en Belgique, qui permettra, j'espère, à toutes celles d'entre vous dont le métier de SF est une vocation, d'avancer un peu dans leurs démarches.

Les écoles, ou plutôt Hautes écoles voyons !
On trouve 9 écoles de SF dans 5 villes différentes :link
- Bruxelles :
     * l' ISEI (Intitut Supérieur d'Enseignement Infirmier) rattaché à la Haute Ecole Léonard de Vinci associé à l'UCL (Université Catholique de Louvain), campus St Luc link
     * l' HELB (Haute Ecole Libre de Bruxelles) Ilya Prigogine associé à l'ULB (Université libre de Bruxelles), campus Erasme link
     * la Haute Ecole Francesco Ferrer link.
- Liège :
     * l'ISJ (Institut Sainte Julienne) rattaché à l'HELMO (Haute Ecole Libre de Mosanne), anciennement HEMES link
     * la Haute Ecole de la province de Liège link
- Namur :
     * l'HENAM ( Haute Ecole de NAMur) link
     * la Haute Ecole de la province de Namur
- Mons :
     * l'HEPMBC (Haute Ecole Provinciale Mons Borinage Centre) rattachée à la Haute Ecole Condorcet de la province de Hainaut link
- Charleroi (= Gilly):
     * l'IESCA St Joseph rattaché à l'HECE (Haute Ecole Charleroi Europe) link

Toutes ces adresses sont reprises du site : sage-femme.be link

Les inscriptions : prévoyez un trieur !
Pour s'inscrire dans une école (étant de nationalité française, statut appelé "non résident" en Belgique et notamment sur tous les documents), il ne faut présenter qu'UN SEUL dossier dans UNE SEULE école parmi toutes celles ci dessus.
Ce dossier doit être constitué selon les pièces demandées par les écoles, mais en majorité, il s'agit de :
 - extrait d'acte de naissance
 - extrait de casier judiciaire
 - photocopie de la pièce d'identité
 - originaux des certificats de scolarité depuis le bac
 - photocopie de la carte européenne (sécurité sociale)
 - équivalence du bac
      => on doit se procurer ce document en personne au plus tard avant le 14 Juillet (date selon les années), à Bruxelles ou à Paris à l'ambassade de Belgique à la délégation générale de Wallonie-Bruxelles, moyennant la somme de 124 euros. Toutes les informations sur le site du service des équivalences :  link
         En 2007, on ne pouvait pas se procurer ce document par courrier, on devait se déplacer, peut être que cela a évolué...
Note : pas besoin des notes de P1, ou de quoi que ce soit d'autre, les résultats scolaires n'ont pas d'importance, c'est un tirage au sort. C'est débile, injuste, tout ce que vous voulez, ça donne aussi sa chance à tout le monde....

Qui peut s'inscrire ?
N'importe quel bachelier de n'importe quelle section, du moment qu'il n'a pas déjà fait 3 PREMIERES années dans l'enseignement supérieur, ( on ne peut faire que 3 premières années en  Belgique). L'entrée est donc accessible après une P1 ou après deux P1, au quel cas cette année la Belgique sera votre dernière chance en première année.

Choisir l'école : l'étape sûrement la plus délicate
Une fois le dossier constitué, vous devez choisir l'école dans laquelle vous souhaitez vous inscrire. Je ne peux pas vous indiquer une école meilleure qu'une autre, c'est un choix vraiment personnel en fonction de vos attentes.
J'avais regardé moi- même le nombre de dossiers présentés ainsi que le nombre de places disponibles de chaque école de l'année d'avant, mais ceux- ci variant fortement chaque année, cela ne change rien, ça reste un tirage au sort.
Ce que je peux vous conseiller, c'est de parcourir les sites des écoles, les photos, ça donne une 1ère impression, de regarder par rapport à la situation (routière, ferrovière) selon votre lieu d'habitation, et de vous rendre sur place aux différentes journées portes ouvertes pour vous donner une idée du lieu dans lequel vous pourriez aller.
Personnellement je ne l'avais pas fait, et pour cause : j'étais en médecine l'année d'avant, donc sans temps libre pour me permettre d'aller à Bruxelles...

Vous n'avez jamais osé jouer au LOTO ? Commencez par le tirage au sort !

Après s'être décidé pour UNE école (j'insiste, sinon ça fera des heureux comme moi qui bénéficient des places de ceux dont le dossier à été refusé ... !!!), les inscriptions au tirage au sort se font la dernière semaine d'août (dates en fonction des écoles et des années). A la place de tous les documents (qu'ils ne vérifient pas : à vous de prendre votre démarche en mains), l'école nous remet un numéro qui servira pour le tirage au sort en présence d'un huissier de justice quelques jours plus tard. Les résultats sont affichés le lendemain du tirage c'est à dire environ une semaine après l'inscription, tout début Septembre. Une fois le numéro en main, vous n'avez plus qu'à attendre le verdict, peut être collectionner tous les gri-gri possibles, vous mettre à prier le Saint des vocations sage femme (c'est un nouveau, vous ne le trouverez dans aucun calendrier).
Si vous avez eu la sagesse de confectionner correctement votre dossier (qui est un bon début dans cette profession), et la chance de pouvoir vivre ce sentiment que l'on ressent lorsque son numéro a été tiré, vous deviendrez une femme, épanouie, prête à vous lancer dans 4 dures années d'études de sage femme.
Vous pensiez que ça s'arrêtait la ?... vous vous êtes trompées de chemin !!!

Voyage en Belgique en prime
Il n'est pas offert, mais il est imposé . Les inscriptions à l'école se font dans la semaine qui suit les résultats. Il faut se présenter à l'école en personne avec les documents demandés par l'école, ainsi que le règlement de l'inscription en LIQUIDE (à défaut d'un compte bancaire en Belgique pour l'instant), c'est à dire pas loin de 700 euros l'année.

Une alternative, certes possible mais dont la garantie n'est pas totale :
Il est en effet possible de faire une demande d'inscription en bachelier soins infirmiers indépendamment du bachelier sage femme, pour pallier au tirage au sort.
Cette solution permet de commencer des études en soins infirmiers, communes aux études de sage femme pendant les 2 premières années. Elle permet de retenter le tirage au sort à l'entrée en 2eme, ou 3eme, AVEC (attention!) toutes les matières de sage femme vues pendant ces années dans cette branche (environ 6 par an) à rattraper !! CECI N'EST PAS A NEGLIGER car les programmes en sage femme sont déjà très lourds donc rajouter des matières est très handicapant !
Pour retenter le tirage au sort, aucun frais supplémentaire n'est nécessaire, l'équivalence du bac étant déjà acquise.
Si le tirage au sort échoue les 3 années, il y a possiblité d'entrer en 3eme année de sage femme après avoir obtenu le diplôme d'infirmière suite aux 3 années d'études (ce qui amenera à 5 ans de formation au lieu de 4). En effet après 3 ans de résidence en Belgique, on obtient le statut de résident et donc la possibilité d'entrer en tant que résident dans la section sage femme.
Cette passerrelle ne nécessite pas de rattraper les matières vues précedemment, mais celles ci sont considérées comme acquises et donc les profs seront intransigeants là dessus et ne feront pas de cadeaux... Néanmoins cette passerelle n'est pas sans obstacle :
  - il faut en effet attester de 75 heures de stage en maternité avant l'entrée en 3ème sage femme
  - le statut de résident ne s'obtient pas par années scolaires passées en Belgique, mais par années comptées à partir de la date où la carte de séjour en Belgique a été éditée. Et si vous vous souvenez de mes tout tout premiers articles, j'ai mis du temps à obenir tous mes papiers, devant attendre le certificat de scolarité, le contrat de bail d'au moins 1 an et compagnie avant de lancer la procédure, qui a pris encore beaucoup de temps allant de 1 à 3 voire 4 mois selon les communes. Ce qui veut dire que l'on n'est résident qu'en Novembre voire Janvier 3 ans après avoir obtenu son permis de sejour !!! L'école ne peut donc pas nous accepter cette année là, ce qui repousse l'entrée en section sage femme, augmentant la durée des études à 6 ans, avec une année au milieu, pas sans rien heureusement, diplôme d'infirmière en poche (encore faut il que cela plaise ... peut être une nouvelle vocation ?!)
  - enfin les écoles se retrouvent actuellement face à une situation difficilement gérable, avec l'entrée en 3ème d'une masse d'étudiantes, venant du tirage au sort, des autres écoles belges n'offrant pas la formation sage femme, des belges ayant choisi de faire les 2 formations l'une à la suite de l'autre dans la même école, et de toutes les françaises arrivant par dizaines ayant été informées de cette passerelle .... tout ceci se rajoutant à toutes les 2ème passant en 3ème et aux 3eme restant en 3eme !!!! Je vous donne un exemple, dans mon école, nous sommes à peine 40 à passer en 3eme, nous serons sûrement au minimum 75 en 3eme !!!!!!!!!!!!!!! Le problème se situant au niveau des lieux de stage, en fort déficit par rapport au nombre de demandes ! Sans parler d'une classe surchargée, où les élèves ne peuvent plus apprendre de la même manière et où les profs ne peuvent plus remarquer lorsqu'un élève décroche, ne comprend pas, ne pouvant donc pas l'aider à réussir et progresser, ni offrir un enseignement à la hauteur de ce que la profession de sage femme nécessite !
Ceci a été à moitié résolu en envoyant les françaises en France pour les stages en salle de naissance, mais le problème reste là du fait que l'on ne peut pas passer notre vie en France devant être évaluées !!
Ce qui m'amène à dire que les sages femmes professeurs sont obligées de faire des choix, et ne disposant pas de lois, de décrets, ou de quoi que ce soit leur permettant de limiter les entrées dans la branche sage femme, mais par contre étant obligées d'accepter les élèves venant du tirage au sort, elles en sont réduites, afin de garder un enseignement d'un minimum de qualité, à REFUSER des inscriptions d'élèves arrivant en 3ème année, que ce soit des belges ou des françaises. Voilà tout le paradoxe, d'avoir instaurer un tirage au sort pour limiter l'entrée des françaises, mais devant accepter celles-ci face aux belges se présentant à l'entrée en 3eme année ....

Je ne cherche donc pas à vous faire peur, mais je vous montre la réalité, même si le parcours belge semble plus facile que le français, il reste un parcours du combattant, et la passerelle n'aboutit pas forcément, vu qu'il n'y aura pas assez de place en 3eme pour tout le monde.
Cette procédure n'est donc pas à faire à la légère, et partir en Belgique se fait après mûre réflexion ....
Il n'y a rien de plus dur, moralement, pour une élève française n'ayant pas été tirée au sort de voir une de ses camarades ayant  eu, elle, la chance d'être tirée au sort d'abandonner pour diverses raisons....

En conclusion, si vous avez choisi cette voie, armez vous de force, de courage, d'ambition, de volonté, et de PATIENCE !!!!

Je reviens un peu sur une question qui m'a beaucoup été posée dans les commentaires :

Une fois inscrit ...

Le logement, ou comment (re)quitter mes parents
Il existe plusieurs formules :
 - la chambre chez un particulier :
vous vivez dans une partie de la maison d'un particulier, plus ou moins isolée. Pratique, vous avez juste à payer le loyer, sans vous soucier des charges. Idéal pour débuter et découvrir une nouvelle ville.
 - le kot communautaire :
il s'agit de grandes maisons divisées en plusieurs chambres, avec des sanitaires, coin cuisine, salon communs. Ici pas de problème de solitude, ce serait plutôt la découverte de la vie en communauté (heures de passage à la douche, rangement, frigo, musique, étude ...)
 - l'appart seul ou en colocation :
Plus classique, à la mode française, vous connaissez le principe ....

Certaines écoles font des listes des logements proposés autour de l'école, certaines proposent un petit nombre de logements, sinon voici quelques sites :
- kothouse : link
- student : link
- immokot : link
- vlan : link


Les transports
- en train :
  * depuis Paris : Bruxelles à 1h22 en Thalys (site de la SNCF link)
                          puis pour Namur, Liège ... 30 min-1h en train (site de la SNCB link
  * depuis Lille : Bruxelles à 27 min en TGV ou Eurostar
- en bus avec Eurolines link :
  * de jour : depuis Paris en 4h minimum ( mais à des tarifs très avantageux)
  * de nuit : depuis plusieurs villes françaises
- en voiture avec du co-voiturage par bouche à oreille, ou annonces dans les écoles.
- en avion pour ceux qui viennent du Sud de la France, avec l'aéroport de Charleroi accueillant la compagnie Rayanairs, ou celui de Bruxelles avec toutes les autres.

dans Bruxelles :
le métro, le tram, le bus avec la STIB : link
le vélo ...........


Pour le reste, les magasins, les sorties, vous êtes en Belgique, pas au bout du monde, c'est l'Europe, c'est partout pareil, faut pas s'inquiéter !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


Voilà j'ai mis du temps, je m'excuse auprès de Cam, Marine, Clémence, Jessica, Agathe .... de ne pas avoir répondu à leurs commentaires, mais c'était vraiement difficile pour moi de tout gérer en même temps.

J'espère avoir répondu à toutes vos questions.
Laissez des commentaires, comme ça je pourrai compléter l'article ou répondre dans les commentaires, pour que ça serve à tout le monde.
Je ne laisse pas ma boite mail, je ne m'en sortirai pas, désolée.
Et si c'est tout simplement pour vous rassurer dans votre entrée dans la "grande vie", désolée, là encore je ne peux rien pour vous, on est tous passé par là,  il y a un moment où faut se lancer !!

COURAGE à toutes !!!!!
 

Publié dans : Etudes en mode "free mover"
Ecrire un commentaire - Voir les 47 commentaires
Retour à l'accueil
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés